?php echo do_shortcode( '[breadcrumb]' ); ?

La révolution digitale, ou transformation digitale, est bien plus qu’une thématique qui fait le buzz : c’est aujourd’hui une réalité pour toutes les entreprises, qui doivent, au risque de perdre en compétitivité, adopter de nouvelles pratiques qui intègrent les outils numériques.

Néanmoins, lorsqu’on parle aujourd’hui de révolution digitale, on en parle principalement du point de vue des usages : transformer les modes de collaboration dans les équipes, télétravail, communication avec les clients de l’entreprise, etc.

Pourtant, derrière ces usages, on oublie la technologie qui la sous-tend, et ces technologies, aujourd’hui en pleine évolution, font du secteur de l’électronique un des secteurs les plus dynamiques et compétitifs, notamment à l’international.

Rendons donc, dans cet article, à César ce qui lui appartient, et parlons de cette filière électronique dont nous pouvons être particulièrement fiers !

 

Sans électronique pas de révolution digitale !

 

L’affirmation peut sembler lapidaire, mais c’est une réalité : sans électronique, pas de révolution digitale. En amont des softwares, qui constituent la partie émergée liée à nos usages, on trouve le hardware, c’est-à-dire le matériel proprement dit, qui rend la magie du digital possible.

Aujourd’hui, en France, la filière électronique rassemble de nombreux acteurs :

  • Production de composants électroniques
  • Production de connectique et de circuits imprimés
  • Conception et assemblage de cartes et sous-ensembles électroniques
  • Distribution
  • Conception de logiciels et d’outils logiciels

 

Sans oublier, bien entendu, les laboratoires, écoles et universités, qui permettent de faire avancer la recherche dans ce secteur et alimentent les entreprises en talents qui développeront les solutions de demain.

La filière électronique : une filière en forte croissance

 

Depuis quelques années, et la tendance est prévue encore à la hausse, la filière électronique connait une croissance totalement inédite :

  • Parce qu’il touche l’ensemble des secteurs de l’industrie et des services
  • Parce que l’électronique trouve aujourd’hui sa place dans tous les domaines d’activité

 

Le développement de l’IoT (internet des objets) notamment, en mobilisant un grand nombre de ressources électroniques, participe à tirer vers le haut ce secteur d’activité. Avec un marché estimé à 74 milliards d’euros en 2020, dont près de 50% pour le marché professionnel (source A.T Kearney pour l’Institut Montaigne), et une estimation de croissance de l’ordre de 50% d’ici 2025, autant dire que ce marché est un de ceux qui recruteront le plus dans les prochaines années.

 

L’électronique : un secteur d’activité qui recrute !

 

À Grenoble, pôle technologique connu et reconnu pour les expertises qui y sont regroupées, l’électronique est un secteur qui recrute particulièrement.

Parmi les profils de métiers, on trouve quatre typologies de métiers :

 

  • Des ingénieurs: particulièrement recherchés par des bureaux d’études, ou encore par des laboratoires de recherche, ils conçoivent de nouveaux équipements électroniques et améliorent les équipements existants.
  • Des techniciens : aujourd’hui les profils les plus recherchés pour la production, la maintenance, mais aussi les fonctions liées à la qualité comme les études, les méthodes, les tests et la validation.
  • Des commerciaux : une fonction essentielle pour la commercialisation des différents composants et solutions.
  • Des fonctions liées aux services : par exemple, la formation, le dépannage, etc.

 

Selon la FIEEC (Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication), ce sont près de 18000 emplois qui seront créés d’ici la fin 2020, dont plus de 60% pour les fonctions d’ingénieurs et de techniciens.

Nul doute que d’ici 2025, ce nombre devrait encore augmenter de manière importante avec, comme pour les métiers de développeurs informatiques, un nombre de candidats bien moins important que le nombre d’offres sur le marché.

 

Comment bien recruter dans la filière électronique ?

 

Premièrement, il va être essentiel de travailler en profondeur votre marque employeur, car dans un contexte où les profils intéressants sont rares, vous allez devoir soigner votre attractivité pour que les candidats veuillent venir travailler chez vous.

De même, Grenoble regroupe de nombreuses écoles qui forment les ingénieurs et techniciens en électronique de demain : sachez les recruter dès leurs stages ou alternances !

Enfin, sachez vous faire accompagner par des professionnels du recrutement spécialisés dans les métiers technologiques, qui sauront, le cas échéant, sourcer les bons candidats et vous proposer des process de recrutement adaptés et innovants.

 

Avec une croissance de plus de 50% prévue à l’horizon 2025, le secteur de l’électronique est aujourd’hui extrêmement dynamique. Parce qu’il sous-tend les mutations profondes actuellement à l’œuvre dans nos métiers, mais aussi dans notre société, c’est un secteur qui doit, aujourd’hui, rester au centre de toutes nos attentions.