?php echo do_shortcode( '[breadcrumb]' ); ?

Depuis maintenant quelques semaines, nous vivons une crise sanitaire sans précédent qui se prolonge :

  • Une crise mondiale, tout d’abord, qui a mis à l’arrêt une économie déjà fragile
  • Une crise pour les entreprises, qui évoluent dans un environnement plus que jamais incertain.

Même si la question du recrutement peut sembler superflue en cette période, elle n’a pourtant jamais été aussi importante pour les entreprises, quelle que soit leurs tailles : car là où la plupart décident de geler toutes les embauches, certaines manquent cruellement de main d’œuvre, tandis que toutes risquent de se trouver confrontées, à l’issue du déconfinement, devant une pénurie de main d’œuvre, notamment qualifiée, sans précédent.

C’est dans cet esprit que nous avons écrit cet article, pour répondre aux questions que nous posent nos clients, et que vous vous posez nécessairement. Cette crise du COVID-19 est inédite : à nous d’innover pour trouver des solutions qui nous permettront d’être, dans nos organisations, encore plus humains.

Faut-il geler les embauches durant cette période ?

C‘est une question complexe, d’autant plus qu’il s’agit de la première question que se posent les entreprises. Avec plus de la moitié de l’humanité en confinement, les activités des entreprises se sont très fortement ralenties : faut-il pour autant stopper les process de recrutement en attendant la sortie de crise ?

Clairement, cette stratégie risque d’entrainer plus de problèmes pour l’entreprise à moyen terme, car à l’issue du confinement, il ne fait aucun doute que les embauches, notamment dans des secteurs tendus, risquent de reprendre de plus belle ! ET que le marché de l’emploi dans de nombreux secteurs seront encore plus difficiles, notamment pour certains postes requérant des compétences déjà complexes à sourcer en temps normal.

Il est donc essentiel de maintenir, et même de renforcer les process de recrutement durant cette période, d’autant plus que certains profils peuvent être beaucoup plus facilement recrutés, notamment dans les secteurs technologiques.

Pourquoi anticiper alors qu’il n’y a pas, ou peu, d’activité ?

Il y a plusieurs réponses à cette question :

  • Premièrement, si l’activité des entreprises est effectivement ralentie actuellement, la reprise, elle, risque de se faire sur les chapeaux de roue, et avec de nombreuses problématiques à gérer : il va falloir retrouver de la performance très rapidement pour parvenir à se relever de cette période. Le recrutement va donc être un enjeu majeur, et le marché sera donc encore plus difficile que précédemment. Prendre le temps d’anticiper dans cette période plus calme, c’est mettre toutes les chances de son côté.
  • De même, un recrutement se déroule en plusieurs phases qui peuvent prendre, en fonction du process de l’entreprise, plus ou moins de temps. Or, la première phase de recrutement qui consiste à sourcer des candidats est celle qui a le plus d’inertie sur l’ensemble du process. Par conséquent, ne pas anticiper, c’est prendre le risque de devoir tout recommencer de zéro quand l’activité reprendra, et donc, perdre énormément de temps à un moment où il faudra, au contraire, accélérer.

Quelle relation établir avec les candidats ?

Bien entendu, durant toute cette période, il est important de construire une toute nouvelle forme de relation avec les candidats : profitez, justement, d’avoir le temps pour mieux apprendre à les connaitre, et pour leur donner vraiment envie de rejoindre vos équipes !

Un seul mot d’ordre : l’humain avant tout !

Tout d’abord, ce n’est pas parce que les rendez-vous physiques sont impossibles que vous ne pouvez pas les rencontrer : évitez les entretiens par téléphone, et privilégiez des entretiens via une solution de visioconférence. Si vous n’avez pas de solution déployée au sein de votre organisation, sachez que les entreprises du secteur proposent leurs solutions gratuitement durant cette période, comme par exemple Microsoft Teams, Cisco Webex ou Zoom.

De même, prenez le temps d’écouter vos candidats, et de les découvrir dans tous les aspects de leurs personnalités ! Bref, nouez avec eux une relation réellement émotionnelle : vous optimiserez ainsi vos chances de les voir rejoindre votre équipe.

Existe-t-il des secteurs qui continuent à recruter ?

Non seulement certains secteurs d’activité continuent à recruter, mais la période est même plus certains plus critique que jamais tant la pénurie de main d’œuvre se fait sentir !

Parmi les secteurs les plus tendus, celui de l’IT est aujourd’hui dans l’urgence : par exemple, la généralisation du télétravail pour les entreprises pose des problèmes importants de cybersécurité.

Les entreprises spécialistes du secteur manquent cruellement de main d’œuvre qualifiée pour pouvoir traiter l’ensemble de leur carnet de commande. Et il y a fort à parier que dans les prochains mois, y compris à la sortie de cette crise qui aura permis une transformation profonde de nos manières de travailler, ces secteurs soient encore plus sollicités, et donc encore plus créateurs d’emplois !

Quelles doivent être les points de vigilance si je recrute en ce moment ?

Vous venez de tomber sur la perle rare et vous ne pouvez attendre avant de déclencher son embauche, tout en sachant que votre futur collaborateur sera en confinement ?

Ce n’est pas un problème : veillez par contre à bien sécuriser votre nouveau collaborateur sur les modalités de son intégration :

  • Si vous décidez de le faire démarrer dès à présent, prévoyez notamment les modalités de son encadrement. Nous savons qu’un défaut d’accompagnement en phase d’intégration peut inciter un collaborateur à interrompre sa période d’essai : dans la situation actuelle, la qualité de l’accompagnement à distance sera encore plus stratégique !
  • Vous souhaitez recruter votre collaborateur immédiatement même s’il de démarrera qu’à l’issue du confinement. Attention à le rassurer sur ses missions, et à bien lui procurer une promesse d’embauche qui reprend les différents éléments qui seront ensuite contractualisés, comme le poste, le niveau hiérarchique, la rémunération, etc.

Comment gérer les périodes d’essai des nouveaux recrutés ? `

Toujours dans une logique de sécurisation de vos nouveaux collaborateurs, nous vous conseillons de suspendre, durant cette période exceptionnelle, leurs périodes d’essai. En effet, même si vous avez bien mis en place le télétravail au sein de votre organisation, les conditions de travail actuelles ne sont pas des conditions normales dans votre entreprise. Suspendre la période d’essai durant le confinement permettra de sécuriser vos nouveaux embauchés, mais également de montrer votre volonté de développer une expérience collaborateur centrée sur l’humain dans votre entreprise.

Et après la crise ?

Après la crise, même si personne ne peut prétendre savoir quand le confinement prendra fin, tout risque d’aller très vite, d’où l’importance de bien vous préparer pour ne pas avoir à improviser.

C’est une des raisons qui doit vous pousser à continuer, par exemple, de sourcer des candidats, ou encore, à ne pas interrompre votre communication marque employeur sur vos réseaux sociaux, LinkedIn en tête. C’est à ces seules conditions que vous parviendrez, à l’issue, à tirer votre épingle du jeu en recrutant les meilleurs talents, nécessaires pour retrouver le chemin de la croissance.

Ainsi, recruter en temps de crise est tout à fait possible, à condition de vous poser les bonnes questions ! Pour vous aider à prendre les bonnes décisions, toute notre équipe est à votre disposition pour vous accompagner durant cette période certes difficile, mais qui peut receler de formidables opportunités de recrutement pour votre organisation.